Fédération Québécoise d'Athlétisme

Accueil > Nouvelles > Les Grandes figures de l'athlétisme québécois (4/8) : Pascale Grand, Joan Hendry, Kimberly Hyacinthe, David Hill, Marcel Jobin, Philippe Laheurte

Les Grandes figures de l'athlétisme québécois (4/8) : Pascale Grand, Joan Hendry, Kimberly Hyacinthe, David Hill, Marcel Jobin, Philippe Laheurte

Les Grandes figures de l'athlétisme québécois (4/8) : Pascale Grand, Joan Hendry, Kimberly Hyacinthe, David Hill, Marcel Jobin, Philippe Laheurte

2020-09-29

Par Denis Poulet, Responsable du comité des records, FQA

Pascale Grand

Des années 1980 aux années 2000, le Québec a produit d'excellentes marcheuses. Pascale Grand fut l'une d'entre elles, ayant succédé à Micheline Daneau, reine québécoise de la marche jusqu'au milieu des années 1980, et ayant précédé Tina Poitras, qui balayera presque tous les records sur son passage.

Pascale a été championne canadienne du 10 km marche en 1990, après avoir gagné la médaille d'argent en 1988. Elle gagna l'or du 5000 m marche aux Jeux du Canada en 1989. Par ailleurs, elle participa au 10 km marche des Mondiaux de 1991 (21e) et des Jeux olympiques de 1992 (29e).

Elle a détenu le record du Québec sénior du 10 000 marche (piste) de 1988 à 1997, et du 10 km marche (route) de 1998 à 1991. Elle est toujours titulaire du record du 5000 marche sénior, soit 21:52,95 min le 25 juin 1990 à Belfast, en Irlande. Cette performance la classe aussi 2e Canadienne de tous les temps dans cette épreuve. Au 10 km marche, son record personnel de 45:46 min la place au 7e rang.                     

Fiche Pascale Grand

 

Joan Hendry

Originaire de Glasgow, en Écosse, Joan Hendry fut, dans la deuxième moitié des années 1960, la meilleure athlète du Québec, excellant au sprint et au saut en longueur. Elle fut la première Canadienne à atteindre 20 pieds (6,10 m) à la longueur; c'était en 1967 à Winnipeg aux Jeux panaméricains, où elle se classa 5e. L'année suivante, elle remportait le titre national à Toronto, atteignant de nouveau 6 mètres, et se qualifiant pour les Jeux olympiques de Mexico.

Elle fut la seule représentante québécoise à ces Jeux en compagnie de Michel Charland, lui aussi sauteur en longueur. À Mexico, elle rata malheureusement ses trois essais en qualification de la longueur et participa au relais 4 x 100 m où le Canada se classa 5e de sa série au tour préliminaire.

En 1969, Joan remporta trois médailles, deux d'argent (100 m et longueur) et une de bronze (200 m) aux premiers Jeux d'été du Canada, à Halifax. En 1970, elle déménagea à Ottawa, où elle devait faire carrière dans l'enseignement, mais n'en continua pas moins à briller en athlétisme. C'est aux Jeux du Commonwealth, à Édimbourg, qu'elle accomplit ses plus beaux exploits : une médaille de bronze à la longueur en vertu d'une performance de 6,28 m (record canadien) et une autre médaille de bronze pour sa participation au relais 4 x 100 m du Canada. 

Joan Hendry a détenu les records du Québec du 100 m (11,6 s en 1969), du 200 m (24,5 s en 1969) et de la longueur (6,10 m en 1967).

Fiche Joan Hendry

 

Kimberly Hyacinthe

L'excellente sprinteuse Kimberly Hyacinthe a connu son heure de gloire quand elle a remporté la médaille d'or du 200 m des Jeux mondiaux universitaires, à Kazan, en Russie, le 10 juillet 2013. Cette année-là, elle avait été aussi championne canadienne de cette épreuve, titre qu'elle conservera en 2014 et 2015.

Sa médaille d'or de Kazan n'était cependant pas sa première en grande compétition internationale. Elle en avait gagné une autre aux Jeux mondiaux universitaires de 2009, à Belgrade, quand elle avait été l'une des quatre relayeuses du Canada au 4 x 400 m. Cette même année 2009, elle remporta une médaille d'argent au 200 m des Jeux de la Francophonie, à Beyrouth. En 2015, aux Jeux panaméricains, à Toronto, elle ajoutera une médaille de bronze à sa collection en participant au relais 4 x 100 m. Aux Mondiaux de 2013 et de 2015, elle contribua à la 6e place du Canada au relais 4 x 100 m.

Kim a ainsi un palmarès fort bien garni, qu'elle a meublé au fil d'une carrière d'une quinzaine d'années. Aux Mondiaux jeunesse de 2005, à Marrakech, à l'âge de 16 ans, elle fracassait le record du Québec juvénile du 100 m grâce à un chrono de 11,78 s. Un peu plus tôt, à Sherbrooke, elle s'était approprié celui du 200 m en 23,88 s. Quatorze ans plus tard, elle détient neuf records du Québec et deux records du Canada, tous deux en relais (4 x 100 m et 4 x 200 m). Kim a reçu six trophées Athlétas de 2003 à 2015, notamment celui de l'athlète sénior de l'année en 2013 et 2015.  

Fiche Kimberly Hyacinthe

David Hill

Le Trifluvien David (appelé Dave plus couramment) Hill a dominé le demi-fond québécois de façon écrasante dans les années 1970. Il a battu tous les records du Québec du 800 m au 5000 m. Il fut le premier coureur québécois sous les 1:50 au 800 m (1:47,8 min en 1977) et sous les 4 minutes au mille (3:55,9 min en 1977). Ce dernier record était aussi un record canadien, qui a tenu 20 ans; au Québec, il n'a été battu que 38 ans plus tard. Au 1500 m, Dave a amélioré le record québécois six fois, le portant finalement (toujours en 1977) à 3:39,2 min, une marque qui ne sera surpassée que 33 ans plus tard.

Malgré la qualité de ses performances, Dave n'a été champion canadien qu'une seule fois, au 1500 m, en 1974. En 1976, il fut sélectionné pour les Jeux olympiques de Montréal et représentait un solide espoir d'accès à la finale. Il termina 3e de sa série au 1er tour, en 3:41,24 min, ce qui le qualifiait pour la demi-finale. Dave entreprit celle-ci avec beaucoup de mordant, prenant la tête pour passer au 400 m en 62,1 s, puis au 800 m en 2:01,6 min. Il menait encore au moment d'attaquer le dernier virage, mais l'Allemand Wessinghage et le Néo-Zélandais Walker (l'éventuel médaillé d'or) le doublèrent; Dave fut déstabilisé, trébucha et tomba. C'en était fait de son rêve olympique. Ce triste coup du sort ne saurait cependant ternir le très beau palmarès de performances qu'il a réalisées durant plus d'une décennie.

Fiche David Hill

Marcel Jobin

Le marcheur Marcel Jobin est l'athlète québécois qui a remporté le plus de titres aux Championnats canadiens, soit 12 médailles d'or consécutives au 20 km marche, de 1973 à 1984. Par comparaison, Bruny Surin et Guillaume Leblanc n'ont été champions nationaux que six fois chacun. Marcel a aussi détenu les records canadiens du 20 km marche (1:24:49 h en 1982), du 30 km marche (2:09:32 h en 1982), et du 50 km marche (3:47:48 h en 1981).

Il a participé à huit grands rendez-vous internationaux, et il n'y avait pas de Championnats du monde à son époque sinon les Jeux olympiques. Son meilleur résultat? Une médaille d'argent au 30 km marche des Jeux du Commonwealth de 1982, en Australie. Aux Jeux panaméricains de 1971, en Colombie, il s'était classé 4e au 20 km marche et 6e au 50 km marche. Aux Panam de 1975, à Mexico, il finit 7e du 20 km marche, et à ceux de 1983, au Venezuela, 5e. Aux Jeux olympiques de Montréal, en 1976, il s'est classé 23e du 20 km marche. 

Son record de 3:47:48 h au 50 km marche, réalisé le 20 juin 1981 à Terrebonne, est encore la meilleure performance québécoise (MPQ) près de 40 ans plus tard. Et ce record n'a été battu, sur le plan national, qu'en 2016 (par Evan Dunfee). Le record canadien et québécois du 3000 m marche en salle, 11:37 min le 11 février 1979 à Montréal, lui appartient toujours.

L'exceptionnelle carrière de Marcel Jobin dans une discipline méconnue (son autobiographie, parue en 1980, porte le titre Le fou en pyjama) lui a valu plusieurs honneurs, dont certains exceptionnels pour un pratiquant de l'athlétisme. Il a en effet été nommé Chevalier de l'Ordre national du Québec en 1991 et membre de l'Ordre du Canada en 1992.

Fiche Marcel Jobin

 

Philippe Laheurte

Philippe Laheurte, décédé accidentellement à l'âge de 34 ans en 1991, avait eu une carrière athlétique remarquable. Sa palette était large, il a été champion canadien au 3000 m steeple (1979) et au 5000 m (1982), il a participé aux Jeux panaméricains de 1983 au 1500 m (8e), il s'est signalé sur route au 10 km (28:44 min en 1982), au demi-marathon (1:04:08 h en 1989) et au marathon (2:20:56 h en 1988). Et il a pris part à trois Championnats du monde de cross-country.

Dans les classements des 10 meilleurs Québécois de tous les temps, on le retrouve dans pas moins de sept épreuves, notamment 3e au 3000 m (7:57,13 min), 3e au 3000 m steeple (8:29,30 min en 1985) et 2e au demi-marathon (1:04:08 h en 1989).

Philippe a battu cinq fois le record du Québec du 3000 m de 1981 à 1985, a été détenteur du record du Québec du 3000 m steeple à sept reprises de 1977 à 1985, et a réalisé une meilleure performance québécoise (MPQ) au demi-marathon en 1989 (1:04:08 h). Son 28:44 m le 23 mai 1982 à Saint Catharines, en Ontario, est toujours la MPQ de l'histoire.

La mémoire de Philippe se perpétue dans la Fondation qui porte son nom, créée en 1994 pour venir en aide financièrement aux athlètes du Québec.

Fiche Philippe Laheurte

 

 

Prochain article :

Carmen Ionesco – Julie Labonté – Émilie Mondor – Guillaume Leblanc – Charles Lefrançois – Frank Lukeman

Toutes les nouvelles