Fermer×
Viens Courir | Actualité

Bilan saison plein air 2023 : 109 records homologués !


Par Émilie Rochefort, responsable du Comité des records, avec la collaboration de Denis Poulet

 

Le Comité des records a homologué 109 records du Québec pour la saison en plein air 2023. C’est une bonne moisson, mais inférieure à celle de 2022, où 133 records avaient été reconnus.

FHT
U14 à séniors31114
Vétérans544193
5752109

 

Consultez la liste des records homologués pour la saison en plein air 2023

 

Comme c’est le cas depuis quelques années, les vétérans se sont accaparé la part du lion dans cette abondante récolte, leurs records comptant pour 87 % du total. La stagnation relative des records du Québec dans les catégories U14 à séniors, manifeste depuis la pandémie, se poursuit donc.

Heureusement, on note quelques coups d’éclat en U14, U18 et séniors. Dans la catégorie la plus jeune, Evan Van der Merwe (WITC) s’est fortement distingué en battant d’abord, au Ian Hume Invitation, le record du javelot de Marc-André Castonguay (PATR), qui datait de 2002. Il a ensuite porté ce record à 48,25 m aux Championnats du Québec. À ces mêmes championnats, il a pulvérisé le record du disque de Clément d’Amours (CASI), qui remontait à 2012, le portant de 36,90 m à 39,64 m. Au 150 m, Maxime Herrera (CAQC) a accompli un bel exploit aux Championnats provinciaux : son chrono de 17,84 s éclipsait par 16 centièmes la marque de Jonathan Charest (PATR) réalisée en 2001.

En U18, Il faut se réjouir des belles performances de Robin Lefebvre (PLUS) en demi-fond court. Il a établi trois records, soit 1:52,13 min au 800 m, 2:26,40 min au 1000 m et 4:15,04 min au mille. Au 1000 m, le record précédent (2:27,5), propriété de Stephen Beauregard, datait de 1980, il y a donc 43 ans.

En séniors, quatre athlètes ont frappé fort, à commencer par Charles Philibert-Thiboutot (CAUL) avec des records au 1500 m (3:32,94), au 2000 m (4:51,54) et au 5 km (13:32). Son record au 2000 m était aussi un record canadien. Son coéquipier Jean-Simon Desgagnés n’est pas en reste avec son record au 3000 m steeple (8:15,58), réalisé aux Championnats du monde. Outre que ce temps améliorait par plus de trois minutes et demie le record du Québec établi par Alex Genest (SHER) en 2011, Jean-Simon devenait le troisième performer canadien de tous les temps dans cette épreuve, après Matt Hughes et Graeme Fell.

Chez les femmes, Simone Plourde (CSLS) a réussi l’exploit de battre le très ancien record du 1500 m grâce à son temps de 4:06,86 min à la Classique d’athlétisme de Montréal le 29 juin. Le record précédent (4:09,72), détenu par Mélanie Choinière (MTLO), remontait à 1996. Le 25 mars, Anne-Marie Comeau (CITS) a quant à elle retranché sept secondes au record du demi-marathon d’Élissa Legault (CAVD), établi cinq mois plus tôt. Le chrono de 1:11:30 h d’Anne-Marie est aussi la troisième performance canadienne de l’année.

 

Mélanie Guy : 15 records

Chez les vétérans, Mélanie Guy (CORI) est indiscutablement la figure dominante. Elle a établi pas moins de 15 records chez les 45-49 ans en cours de saison. Ce tableau de chasse exceptionnel fait suite à sa récolte de cinq records en salle l’hiver dernier. Mélanie a battu quatre fois le record du poids, deux fois celui du disque, deux fois celui du javelot, deux fois celui du marteau long 4 kg, deux fois celui du pentathlon de lancers et une fois celui du marteau court 20 lb. De plus, elle était l’une des relayeuses de deux équipes qui ont inscrit de nouveaux records au 4 x 100 m. À noter que 5 des 15 records de Mélanie sont aussi des records canadiens.

Dala Bortolussi (CARS) a brillé elle aussi, mais dans deux catégories puisque, le 11 août, jour de son anniversaire, elle passait des 50-54 ans aux 55-59 ans. En 50-54, elle a amélioré le record du marteau 3 kg à trois reprises, le portant de 20,44 m (Suzie Perras en 2014) à 25,40 m. Dans sa nouvelle catégorie, Dala a même fait mieux en faisant passer le record du marteau 3 kg de 19,37 m à 25,71 m, puis à 28,53 m. Deux autres records sont venus enrichir ce palmarès : 1890 points au pentathlon de lancers et 6,94 m au marteau court de 20 lb. On parle ainsi d’un total de huit records à son crédit.

Chez les 45-49, Manon Osborne (GATI) présente une fiche de cinq records. Deux fois elle a battu le record du 100 m, le portant finalement à 13,57 s le 23 juillet. Deux fois aussi elle a amélioré le record du 200 m, avec des chronos de 27,88 s puis 27,64 s. Elle a enfin fait progresser son record du 400 m de 1:03,36 min à 1:01,06 min.

 

Quatre records chacun pour Rachem, Le Mouël, Naud et Dufourneau

Le talentueux Baghdad Rachem (ATPA) continue à s’illustrer en course sur route. Le 22 avril à Montréal, le vétéran de 45 ans a d’abord battu le record du demi-marathon de Nicolas Paradis (IND), grâce à un chrono de 1:11:05 h, soit deux minutes et demie de mieux que Nicolas l’année précédente. Le 7 mai à Longueuil, il battait le record de Louis-Philippe-Garnier au 5 km en inscrivant un temps de 15:27 min, un gain de 29 secondes sur la marque de Louis-Philippe réalisée en 2010. Puis, le 27 mai à Ottawa, il éclipsait un autre record de Nicolas Paradis, celui du 10 km, par 42 secondes (32:13 contre 32:55). Il a porté ce record à 32:05 min le 23 juin à Toronto, mais, surprise, Nicolas Paradis a repris son bien le 15 octobre dernier à Longueuil, abaissant le record à 31:55 min. Belle rivalité entre les deux hommes!

Yannick Le Mouël (CSJO) est toujours une figure de proue de l’athlétisme québécois – et canadien – chez les vétérans. Il se voit lui aussi crédité de quatre records pour la saison en plein air 2023, chez les 55 -59 ans : 24,91 s au 200 m, 14,65 s au 100 m haies, ainsi que 3,70 m et 3,85 m à la perche. Le 14,65 au 100 m haies et le 3,85 m à la perche étaient aussi des records canadiens dans la même catégorie.

Chez les 60-64 ans, Alain Dufourneau (PLUS) a inscrit quatre records : au triple saut (8,16), au pentathlon (2039 pts), au pentathlon de lancers (1950 pts) et au décathlon (3671 pts).

En catégorie 70-74, André Naud (MILP) a amélioré son propre record du 800 m (2:41,51 contre 2:43,03), et battu ceux de Michel Gingras (SCJO) au 5000 m (20:26,78 contre 22:28,04) et au 1500 m (5:24,38 contre 5:54,29), tout cela aux Championnats provinciaux les 8 et 9 juillet. De plus, il était de l’équipe interclubs qui a inscrit un nouveau record au relais 4 x 100 m chez les 65-69 ans.

Autre bonne performance à souligner pour conclure ce tour d’horizon, les 3250 points de Claudia Wagner (CADL) au pentathlon chez les 50-54 ans au Ian Hume Invitation. Elle améliorait ainsi son propre record par 164 points, et c’était aussi un record canadien.

 

Records antérieurs homologués

Le Comité a par ailleurs reconnu trois records réalisés au cours de la saison en salle 2022-2023. Ces trois records s’ajoutent aux 79 qui avaient été homologués en mai dernier.

En U14, une équipe féminine du Club d’athlétisme Drummondville a battu le record du relais 4 x 200 m aux Championnats provinciaux le 5 mars, inscrivant un chrono de 1:59,26 min, soit plus d’une seconde et demie de mieux que la marque précédente du Collège de l’Assomption en 2009. L’équipe du CADR était composée de Marie-David Sery, Félicia Mandombi, Joliane Martin et Kimberky Bonneau.

Chez les 50-54 ans, Patrice Doucet (MILP) s’est vu crédité d’un autre record, celui du 1500 m, qu’il a couru en 4:25,59 min le 23 février à Toronto, aux Championnat canadiens des vétérans. Ce record s’ajoute aux trois records qu’il avait inscrits au 800 m et à celui qu’il avait établi au 400 m.

Enfin, à la même compétition, mais chez les 65-69 ans, Philippe Bouchard (CEMT) a battu le record du pentathlon de Rémi Lebrun avec un total de 3120 points, soit 33 de plus que la marque de Rémi.